Un peu de légèreté …

légèreté bilan coaching

Vous prendrez bien un peu de légèreté, de Printemps ?…

Après le COVID, voilà la guerre en Ukraine. Et puis ses conséquences sur la sécurité, l’avenir, le prix de l’essence, le risque nucléaire..

Pour peu que cela s’ajoute un contexte personnel compliqué – un divorce, la maladie, des difficultés financières ou professionnelles, les échéances de parcours sup, le chômage – et on ne fait que parler de cela au quotidien.

Le stress et les discours négatifs deviennent la norme. On a même honte de parler d’autre chose et de se réjouir

Pourtant non seulement on a le droit, mais c’est un devoir de continuer à chercher le rayon de soleil, la bulle de bonheur, le gâteau dans lequel on va croquer (sans évoquer non plus l’égoïsme ou les risques de malbouffe !)

Il n’y a pas de honte à être léger et heureux. Cela demande au contraire du courage, de la discipline même. Car c’est tellement plus simple de parler des difficultés contre lesquelles on lutte toute la journée. 

Permettre aux plus jeunes de se projeter, de vivre… il y a urgence à être heureux plusieurs fois par jour ! et à ne pas attendre la journée idéale. A se faire du bien, pas par égoïsme, mais pour pouvoir faire du bien aux autres !  Ne pas se replier sur soi. Partager des moments, des souvenirs, des projets, des blagues, des fleurs…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *