Le déroulement d’un bilan de compétences :

déroulement bilan de compétences
déroulement bilan de compétences

Le bilan de compétences permet d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, en appui d’un projet d’évolution professionnelle, et il se déroule suivant des étapes précises.

 

Le bilan de compétences est défini par le ministère du travail comme : un processus qui « permet d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, ses aptitudes et ses motivations en appui d’un projet d’évolution professionnelle et, le cas échéant, de formation. » En d’autres termes, le but du bilan de compétences est double, il permet d’abord de faire un point sur vos compétences, vos qualités, vos aptitudes, de faire un bilan sur tout ce dont vous êtes capable et par déduction de tout ce dont vous n’êtes pas capable. Ensuite, il permet aussi de faire un point sur votre projet professionnel :  grâce à l’expertise de votre interlocuteur lors du bilan de compétences, vous serez à même de considérer ce qui vous convient et  ce qui ne vous convient pas sur le plan professionnel, que ce soit lié à  la fonction elle-même ou au secteur dans lequel vous travaillerez. Vous pourrez également déterminer si une formation serait pertinente en appui de votre projet. Enfin et surtout le bilan de compétences aide à une meilleure vie personnelle, à un meilleur équilibre vie professionnelle-vie personnelle, à condition de savoir précisément comment se déroule un bilan de compétences et ce que vous pouvez en attendre.

 

 

1/Comment se déroule un Bilan de Compétences : des objectifs professionnels et personnels  

 1-1/ Prendre conscience de ses compétences  

 1-1-1 Définir ses compétences

Le but de bilan de compétences comme nous l’avons dit plus haut est double. Il permet premièrement de connaître vos compétences et deuxièmement de mieux définir votre projet professionnel et de vous aider à le réaliser.

Le bilan de compétences vous donne donc le moyen de tester et de connaître précisément vos capacités dans plusieurs domaines différents. Dans ce cadre-là il est important de connaître vos « soft skills » et vos « hard skills ». Et puis de prendre le temps de redécouvrir certaines compétences que vous aviez oublier ou que vous ignoriez.

1-1-2 Affirmer les talents que vous vous êtes (re)découverts

Au-delà de connaître vos compétences, il faut savoir ensuite les décrire, les argumenter, convaincre votre recruteur ou hiérarchique potentiel que vous les maitriser. Le but proposé ici n’est pas de vous aider à vous « vendre » mais d’arriver à se montrer sous son meilleur jour, de façon positive, valorisante, et « cohérente » pour votre interlocuteur. Nous possédons tous des qualités  que l’on ne retrouve pas forcément chez les autres, c’est sur elles qu’il faut capitaliser lors d’un entretien. Savoir également parler de vos points « faibles » ou d’améliorations de façon positive, ne pas vous sentir obligé de les justifier, mais en parler naturellement, comme des points de vigilance.

1-1-3 Oser tenir compte de qui on est

Cette connaissance de vous-même va vous aider à sélectionner l’offre qui peut vous correspondre. Vous allez, par exemple, savoir tenir compte de votre besoin de respiration en négociant un temps partiel ou un télétravail, ou de votre besoin de travailler au sein d’un groupe en privilégiant un travail salarié dans une équipe plutôt que l’idée de l’entreprenariat. Vous pouvez aussi parler sereinement de votre handicap, ou choisir un contenu qui correspond aux adaptations dont vous avez besoin pour mieux vivre votre handicap, sans pour autant en faire état.

 

1-2 Clarifier votre projet professionnel

1-2-1 Grâce à une bonne connaissance du marché du travail :

La deuxième fonction du bilan de compétences est de vous aider à clarifier votre projet professionnel et de le mener à son terme. Pour cela, l’apport de votre consultant lors de votre bilan de compétences est primordial. Premièrement, c’est son métier de vous accompagner et de vous aider dans cette démarche. Ses connaissances du marché du travail, dans sa région , et son expérience font de lui un interlocuteur privilégié. Vous ferez vous-même des enquêtes de terrain pour valider vos hypothèses.

1-2-2 Grâce à une bonne compréhension de l’entreprise

Vous allez déterminerez avec votre consultant un ou des projets professionnel qui répondront à vos affinités. La fonction que vous voulez exercer mais aussi par exemple le secteur d’activité dans lequel vous vous sentez le mieux.

Tous les éléments qui peuvent impacter la motivation au travail et conditionner votre adhésion à la culture de l’entreprise, avec sa mission. N’oubliez pas que si vous êtes intéressé et en accord avec la mission de l’entreprise alors vous aurez une meilleure vision d’ensemble et vous serez capable d’apprécier votre propre contribution, parce que si le travail est plus motivant et plus agréable, vous serez automatiquement plus productif, et c’est vers ce genre de cercle vertueux que le bilan de compétences cherche à vous emmener. Avec les bons choix et le bon état d’esprit vous pouvez faire de votre activité professionnelle un cercle vertueux qui oscille entre plaisir et accomplissement.

1-2-3 Grâce à une adéquation entre le poste et votre profil

Savoir décrypter une annonce, comprendre ce qui est absolument indispensable, et ce qui est peut-être négociable. Et puis éventuellement décider de reprendre des études ou d’entreprendre une validation de vos acquis professionnels pour évoluer vers la fonction qui vous intéresse. Votre consultant est également capable de vous accompagner dans cette réflexion.

 

1-3 Mieux vivre sa vie professionnelle

1-3-1 Se faire coacher sur ce que vous voulez changer

Être plus heureux professionnellement n’est pas un des objectifs écrits en tant que tel dans les textes officiels. Mais c’est néanmoins l’objectif premier. L’analyse des compétences, l’identification d’un projet ont pour but de vous permettre d’être heureux, donc plus compétent et plus performant. Et si pour y arriver, vous avez surtout besoin d’un accompagnement pour dépasser des difficultés qui reviennent souvent, vous pouvez le faire dans un bilan de compétences. Par exemple, travailler votre affirmation de soi, mieux communiquer, arriver à tenir vos positions face à un patron ou des collaborateurs qui ne vous respectent pas, être mieux organisé et plus efficace…

1-3-2 Le contenu du bilan de compétences est confidentiel

Le Bilan de Compétences ne va pas remplacer une formation, mais il peut vous aider à faire un travail sur vous, à mettre en place les bases du changement, à ouvrir vos horizons et votre compréhension du monde, surtout si vous choisissez un consultant qui est aussi coach professionnel.

Un coach est formé au secret professionnel. Et rappelez-vous que le contenu des séances, ce qui se dit avec votre consultant n’est pas règlementé, ni contrôlé et reste totalement confidentiel. Même si votre Bilan de Compétences est financé par votre entreprise, l’employeur n’aura connaissance que des conclusions du bilan, pas de tout ce qui s’y sera dit !

 

 

2/ Comment se déroule un Bilan de Compétences : étape et durée, très concrètement

2-1 Les grandes étapes du bilan de compétences

Le bilan de compétences se déroule généralement en trois grandes étapes. 

2-1-1 La première étape

C’est l’analyse préliminaire. Vous y définirez vos besoins, votre objectif, et avec le consultant, vous déterminerez le format et le contenu des séances que vous allez avoir avec lui pour que ce soit un bilan totalement sur mesure.

2-1-2 Dans la deuxième partie,

Vous effectuerez un travail d’introspection, pour chercher à mieux vous connaître, et envisager les nouvelles pistes sur lesquelles vous pourrez bâtir des projets. Vous serez amené à réaliser des enquêtes sur les nouveaux jobs qui vous attirent ou à travailler sur certaines de vos difficultés que vous souhaitez surmonter : reprendre confiance en vous, prendre la parole en public, gérer votre stress…

2-1-3 La dernière étape

La conclusion, c’est le passage à l’action, c’est le moment de faire le bilan et d’échafauder avec vous les prochaines étapes. Cette étape est donc naturellement conditionnée par les résultats obtenus précédemment, si de grands changements sont nécessaires, évidement il y aura pour vous un peu plus de défi dans la suite du bilan que si vous n’avez que des changements plus « mineurs » à réaliser. Dans tous les cas, le consultant est là pour vous conseiller, vous assister, mais in fine ce sera à vous de « passer à l’action » et d’aller chercher le changement que vous désirez, celui dont vous avez besoin. 

2-1-4 Six mois après

Enfin, 6 mois après la fin du bilan de compétences, vous revoyez votre consultant pour faire un point sur où vous en êtes par rapport à ce que vous aviez envisagé en fin de bilan.

 

2-2 La durée d’un bilan de compétences

2-2-1 Vingt-quatre heures en moyenne

La durée d’un bilan de compétences est généralement d’environ 24 heures. En fonction des prestataires cela peut-être plus ou moins. En effet, certaines entreprises proposent des séances de coaching supplémentaire et forment un pack bilan de compétences plus long, pouvant aller jusqu’à plus de 40 heures. Elles peuvent aussi proposer pour un prix un peu plus réduit- dans le cas où l’on financerait son bilan de compétences tout seul- et qui peut comporter entre 16 et 18h de contenu. Comprenez qu’en fonction du nombre d’heure de contenu, vos résultats seront plus ou moins précis mais ils pointeront toujours dans la même direction.

2-2-2 Et si c’est plus long ?

Dans un bilan de compétences plus long vous trouverez des outils plus développés qui vous donneront des informations plus précises, vous pouvez y trouverez aussi des outils de développement personnels qui vous aideront à améliorer vos compétences ou à compenser vos lacunes. Ainsi, en fonction de vos envies, en fonction de ce que vous cherchez, vous pourrez trouver le bilan de compétences qui vous convient et qui s’adaptera à vos besoins.

2-2-3 Sur mesure

Sachez qu’un bilan de compétences étant sur mesure, vous pouvez passer plus de temps sur la liste de vos compétences plutôt que sur votre projet professionnel. Ou sur du coaching pour surmonter des difficultés qui finissent par représenter des blocages pour vous !

Il est possible et même conseiller d’adapter la durée de chaque module en fonction de vos priorités et de vos besoins. La priorité doit rester l’objectif final, votre bien-être et votre épanouissement au travail. Car c’est dans ces conditions que vous vous sentirez le mieux et que vous serez plus productif dans votre travail, donc plus compétent.

2-2-4 Sur plusieurs mois

Ces 24 heures de bilan compétences s’étalent généralement sur 2 à 3 mois, à raison d’une séance toutes les deux semaines et de quelques heures de travail de votre côté entre chaque séance. Il faut impérativement arrêter un planning avec des dates de rendez vous dès le démarrage du bilan, mais ces dates sont ensuite bien sûr modifiables en fonction des contraintes du client et du consultant.

 

2-3 Très concrètement

les étapes suivantes vous permettront de concrètement imaginer comment se déroule un bilan de compétences :

2-3-1 Avant :

  • Répondez à la question, « est ce qu’un bilan de compétences pourrait être la réponse à mes questions/mon problème actuel d’ordre professionnel, mais dont les causes peuvent aussi être personnelles ? »
  • Si oui, choisissez un consultant avec qui vous vous sentez en confiance et demandez-lui de vous expliquer comment cela va se passer
  • Précisez avec votre consultant : votre objectif, le planning, s’il y a besoin d’adaptation en fonction d’un handicap, et toutes les modalités nécessaires
  • En cas de financement par votre CPF, vous devez absolument vérifier que votre organisme a le label « Qualiopi », sinon le financement ne sera pas possible. Il y a alors quelque démarches à faire sur la plateforme Mon compte Formation sur lesquelles votre consultant peut vous aider.
  • En cas de financement par l’entreprise il y a des délais et des démarches supplémentaires à effectuer, de même que l’organisation de rendez-vous supplémentaires en tripartite (c’est-à-dire avec vous, votre entreprise et le consultant)
  • Vous avez 14j ouvrables pour changer d’avis

2-3-2 Pendant :

  • Vous allez avoir des entretiens réguliers avec votre consultant et entre ces séances il vous faudra vous aménager du temps pour réfléchir, faire des exercices, confronter vos idées à la réalité, faire des tests..
  • A la fin de vos séances, le consultant vous remettra une synthèse écrite des éléments essentiels à avoir en mémoire pour l’avenir de vos projets. Vous mesurerez les progrès accomplis et l’atteinte de votre objectif.

2-3-3 Après :

  • 6mois après la fin de votre bilan vous aurez à nouveau un entretien avec votre consultant pour faire le point et vous aider éventuellement à réajuster

 

 

 

Conclusion

La législation qui encadre le bilan de compétences concerne essentiellement le cadre dans lequel se déroule le bilan de compétences, mais il n’y a pas de contrôle sur le contenu des séances que vous avez avec le consultant, ou sur ce que vous faites comme travail personnel entre les séances. C’est donc pour vous la garantie d’une confidentialité totale sur votre démarche. On sait que vous faites un bilan de compétences, mais on ne sait pas ce que vous envisagez, de quoi vous parlez avec votre consultant et si votre problématique est plus sur la recherche d’emploi, comment réussir votre entretien d’embauche, ou si les séances sont des séances de coaching pour retrouver confiance en vous, redécouvrir une autre façon d’incarner vos valeurs, oser être ce que vous êtes !

Le bilan de compétences est totalement sur mesure. C’est sa force ! il est un des rares outils académiques aujourd’hui qui s’adapte à l’apprenant. Si c’était là votre doute, soyez rassurés, vous ressortirez d’une telle expérience avec bien plus d’une réponse à vos questions !

Le bilan de compétences c’est l’occasion d’un coaching professionnel et personnel.

 

 

 

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *