Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ?

déroulement bilan de compétences
déroulement bilan de compétences

Un bilan de compétences, c’est une démarche que chacun peut entreprendre seul ou accompagné, en le finançant par soi-même ou en utilisant les dispositifs que l’État français met à la disposition des salariés.

Faire un bilan de compétences, c’est prendre le temps de se poser pour réfléchir à son parcours professionnel et envisager la suite.

Vous pouvez faire cette démarche par vous-même en utilisant un certain nombre d’ouvrages ou de sites internet. Mais vous pouvez aussi vous faire accompagner. Enfin, ce temps de réflexion peut être financé par votre entreprise, ou par le biais d’autres dispositifs, notamment grâce à l’argent que vos entreprises précédentes ont mis pour vous dans un Compte Personnel de Formation année après année.

1-Définition du Bilan de Compétences ?

Le Bilan de Compétences permet d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, ses aptitudes et ses motivations en appui d’un projet d’évolution professionnelle et, le cas échéant, de formation. C’est ce que mentionne le site officiel.

Si nous revenons sur chacun des mots clés de cette affirmation, nous pouvons déjà en déduire une bonne partie du contenu et des étapes :

1-1 Analyser ses compétences

Analyser c’est aller dans le détail, se poser des questions. Ce n’est pas juste dire « je sais vendre du prêt à porter ». C’est décomposer : je sais accueillir un client, comprendre son besoin, lui poser des questions pour affiner ses critères, savoir répondre à ses objections, lui laisser le temps de réfléchir et donc être en phase avec son rythme et ses attentes. C’est aussi savoir négocier, comptabiliser les moyens de paiement. Savoir vendre cela peut être aussi savoir mettre en avant la marchandise ou savoir analyser à quel moment et comment je peux mettre des produits en avant..

Vous voyez bien, à travers cet exemple, que mettre en compétence « avoir le sens de la vente » est loin d’être suffisant pour pouvoir faire le tour d’une compétence. Or savoir négocier par exemple qui est une des compétences possibles sous-entendue, cela peut être dupliqué et utilisé ailleurs que dans le prêt à porter.  Et le sens de la négociation, cela peut être utile en vente, mais aussi dans beaucoup d’autres domaines, par exemple en pédagogie ou dans une fonction achat ! 

1-2 Des compétences professionnelles et personnelles, des aptitudes et motivations

Quand on se demande qu’est-ce qu’un Bilan de Compétences, on ne pense souvent qu’à l’aspect professionnel. Mais la dimension personnelle, elle aussi, est essentielle. De plus en plus, dans le monde du travail, les recruteurs cherchent des savoirs être. Des personnalités en phase avec leur culture d’entreprise. A l’époque où il est de plus en plus facile de changer d’entreprise, si celle-ci veut garder les talents qu’elle a recrutés, elle a intérêt à ce que les collaborateurs se sentent bien dans l’entreprise et que les gens aient envie de travailler ensemble. Les compétences techniques ne suffisent plus.  Les questions de valeurs que l’on partage, celles sur la façon dont on aime vivre son quotidien au travail, les motivations, sont essentielles !

Il est donc utile de se poser pour : bien se connaître, savoir parler de ses aptitudes, motivations, valeurs et savoir identifier chez les autres ou dans les entreprises visées si elles sont partagées, si dans ces entreprises, vous allez pouvoir les laisser s’épanouir.   

Enfin, tous les critères tels que possibilité de télétravail, de temps partiel, de niveau de rémunération, d’avantages sociaux, la distance par rapport à votre domicile… Ils doivent avoir été passé en revue pour ne pas s’exposer à un échec qui était prévisible avant même d’avoir commencé à y travailler !

1-3 En appui d’un projet d’évolution professionnelle

Le bilan de compétences, ce n’est pas juste refaire son CV et s’entraîner à réussir des entretiens d’embauche. Cela peut n’être « que » ça, si vous êtes bien dans votre job actuel et que vous avez juste envie de changer d’entreprise ou de mieux valoriser votre parcours précédent en termes de salaire. Ou si vous avez déjà fait toutes les étapes précédentes et que vous avez besoin d’aide sur cette dernière partie de concrétisation. Se faire accompagner sur cette phase-là peut être déterminant.

Mais vous pouvez aussi en profiter pour vous demander s’il n’y a pas d’autres pistes que vous pourriez explorer, d’autres talents que vous n’exploitez pas. Vous pourriez avoir besoin de réaliser, grâce au regard d’un consultant, que même en restant dans le même job, vous êtes prêt à franchir le niveau hiérarchique supérieur.

 1-4 Ou en appui d’un projet de formation

Certains métiers requièrent des diplômes spécifiques obligatoires. D’autres sont demandés de façon habituelle dans une profession. Un diplôme peut vous aider à obtenir une évolution salariale ou vous donner confiance en vous, vous permettre de vous sentir légitime.

La réflexion que vous allez mener va vous aider à réaliser que pour intégrer un métier différent vous avez besoin de suivre une formation, encore faut-il choisir celle qui va vous correspondre, qui sera la plus réaliste. Engager une démarche de VAE peut s’avérer pertinente, votre consultant saura vous diriger vers des structures qui peuvent vous accompagner et rendre ce projet complexe néanmoins possible ! (https://www.vae.gouv.fr/)

Faire un Bilan de compétences

2) Être seul ou accompagné pour faire un Bilan de Compétences ?

2-1 Avantages et inconvénients à faire seul la démarche

Un bilan de compétences, c’est très personnel et parfois très intime. Vous pouvez ne pas avoir envie de partager vos préoccupations. Ou vous ne souhaitez pas que votre entourage ou votre entreprise soient au courant. La démarche de Bilan de Compétences peut tout à fait rester confidentielle si vous le financez par vos propres moyens, vous n’avez pas à en informer votre employeur. Et même si l’employeur cofinance et sait que vous faites un Bilan, le contenu des séances et ce qui s’y dit reste confidentiel. Il n’y a que les conclusions qui soient partagées dans des rendez-vous tripartites.

Vous pouvez cependant préférer le faire seul. Ou au moins démarrer seul. Il existe des offres de Bilan où vous n’avez aucun échange avec un consultant. Vous avez des exercices à faire, vous regardez des vidéos, et vous arrivez seul aux conclusions. Si vous êtes suffisamment organisé et déterminé, si vous pouvez en parler avec des amis pour vous ouvrir à d’autres idées et perspectives, cela peut aider, pas forcément suffire.

2-2 Avantages et inconvénients à être accompagné dans le questionnement 

L’échange, le questionnement sont des outils et démarches pour aller plus loin. Pour être bousculé. Si on réfléchit seul, bien souvent, on a du mal à sortir de son schéma de pensée, de ses croyances, de sa vision du monde. Ce n’est pas juste un bilan, c’est aussi un tremplin

Emporté par le quotidien, on peut aussi laisser de côté les bonnes résolutions que l’on avait prises un soir de ras-le-bol ou d’envie de changement. Être accompagné peut garantir que vous allez vous fixer des objectifs atteignables, et que, si de temps en temps, vous renoncez ou oubliez, votre consultant va vous le rappeler.

Enfin, même si vous arrivez à vous tenir à vos bonnes résolutions et à ouvrir suffisamment vos « chakras » pour intégrer une nouvelle vision du monde, vous pouvez aboutir à une solution irréaliste, ou qui ne correspond pas au contexte du marché du travail à ce moment-là. L’expertise de votre consultant est alors bien utile pour vous aiguiller différemment ou vous suggérer quelques aménagements.

3) Comment choisir votre consultant

Il existe de nombreuses structures qui offrent la prestation de bilan de compétences : que ce soit un Centre de Bilan de Compétences, un cabinet de conseil en recrutement, un organisme de formation, une association spécialisée dans l’orientation des adultes…. Toutes sont différentes et peuvent avoir une approche ou une spécialisation différente. À vous de voir laquelle vous correspond le mieux.

3-1 Une certification QUALIOPI

Parmi toutes les offres existantes, certains centres de bilan de compétences se proclament ainsi alors qu’ils ne sont pas habilités à le faire. Il est donc très important de séparer le bon grain de l’ivraie, car la démarche du bilan de compétences est un réel investissement pour votre avenir professionnel. Et comme pour tout investissement, il est primordial de faire attention à là où vous placez votre argent et votre confiance.

Un des critères simple, depuis le 1er janvier 2022, c’est de vérifier la certification QUALIOPI. Cette certification permet un financement de votre Bilan de Compétences par le CPF mais c’est avant tout un gage de qualité et de sérieux. Il n’est pas simple d’obtenir ni de conserver cet agrément, cela demande du temps et de l’investissement de la part de l’organisme qui veut se faire agréer. C’est donc un témoignage que le Bilan de compétences est au cœur de son offre et de son domaine d’excellence.

Cependant, un certain nombre de sociétés se sont spécialisées sur le Bilan de Compétences. Ils ont entrepris la démarche QUALIOPI au niveau national et ont ensuite des salariés dans leur structure qui sont formés à l’utilisation des outils, mais qui ne sont pas forcément les consultants qui vous conviennent.  Vous avez choisi un cabinet agréé QUALIOPI. Mais il reste encore à vérifier le contenu et le déroulé de ce bilan et à choisir votre interlocuteur.

3-2 Un consultant de confiance

Il y a des organismes qui vous proposent un parcours uniquement à distance, en visioconférence, sans rencontrer réellement votre consultant. Ou il peut y avoir des séances de rencontres, mais jamais individuellement, exclusivement en collectif. À vous de bien analyser le contenu de l’offre et de choisir celle qui vous correspond : avez-vous besoin de rencontrer quelqu’un physiquement ? préférez-vous la visioconférence ? avez-vous envie d’échange avec d’autres qui sont dans le même questionnement…

 Si vous avez besoin d’échanger, avec quels types de personnes souhaitez-vous le faire ? Tous les consultants ne vous correspondent pas nécessairement, ils sont plus ou moins compétents ou expérimentés. Vous pouvez demander à rencontrer le consultant qui pourrait vous suivre ! Choisir quelqu’un que vous sentirez à votre écoute, qui essaiera de vous comprendre, qui ne vous jugera pas et avec qui vous vous sentirez à l’aise doit être au centre de votre démarche. Le bilan de compétences est une véritable introspection de ce dont vous êtes capable et sur quoi il vous faut travailler, vous ne pouvez donc pas réaliser ce genre de chose avec n’importe qui. 

Qu’est-ce qu’un Bilan de Compétences ? clairement pas une démarche où vous devez séduire votre interlocuteur, où vous devez convaincre. Ce n’est pas un entretien d’embauche par exemple. Au contraire, vous devez être naturel et sincère, car c’est la clé pour la réussite de votre bilan de compétences. En conséquence, n’essayez pas d’édulcorer la réalité ou de vous mentir, c’est contreproductif. D’où la nécessité de choisir un consultant avec qui vous vous sentez à l’aise et à qui vous pouvez vous livrer. 

Puis, une fois que votre choix est fait, vous pouvez vous assurer, par écrit si nécessaire, que celui que vous avez choisi sera bien celui qui vous accompagnera ensuite dans la démarche !

4) Comment financer son Bilan de Compétences

Le Bilan de compétences est une démarche payante. Vous pouvez le financer par le biais de votre CPF, avec le financement complet ou partiel de votre entreprise, grâce à pôle emploi… Beaucoup de dispositifs existent aujourd’hui pour vous aider à le financer.

 Simplement, rappelez-vous :

-que vous n’avez aucune urgence à utiliser votre CPF. Ne donnez pas vos codes d’accès à n’importe qui ! les arnaques au CPF sont encore malheureusement pratiquées. On peut chercher à vous faire croire que si vous n’utilisez pas votre argent, il sera perdu. Non ! ce n’est pas vrai.

-prenez le temps de choisir avec qui et comment vous allez faire votre Bilan de Compétences. Pôle emploi ou les organismes de CEP ne peuvent pas vous imposer l’organisme avec qui vous allez faire votre Bilan !

-le CEP (Conseil en Évolution Professionnelle) ne remplace pas le Bilan de compétences. C’est une démarche gratuite, beaucoup plus courte (entre 2 et 6h) qu’un bilan de compétences. Il a pour objectif de valider votre projet et de déterminer si dans votre cas, c’est bien un Bilan de Compétences dont vous avez besoin. Mais de nombreux organismes qui offrent « gratuitement » de faire un CEP font aussi du Bilan de Compétences. Ils peuvent donc vous inciter à les choisir ou à choisir des structures partenaires pour réaliser un Bilan à la suite de votre CEP. Sachez qu’il n’y a aucune obligation ! au contraire profitez en pour diversifier les approches et les consultants ! 

 

En conclusion

C’est à la fois simple et complexe de faire un Bilan de compétences.

Simple parce qu’il n’y a pas d’obligation de résultat : on ne va pas venir vérifier si après le bilan, vous gagnez plus d’argent qu’avant ou si vous avez bien refait votre CV.

Complexe parce que cela suppose de bien choisir l’organisme et le consultant avec qui vous le faites pour être en confiance et intimement convaincu qu’il va vous permettre d’apporter des solutions aux questions que vous vous posez.

Alors, osez saisir cette opportunité de vous poser et de faire des choix d’avenir plus alignés sur ce que vous êtes ou ce que vous rêvez d’être !

Pour en savoir plus, bénéficiez d’un rendez-vous gratuit de découverte avec notre coach experte en développement professionnel

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *