Le CPF en 10 questions

En 2015, le Droit Individuel à la Formation (DIF) a remplacé par le Compte Personnel de Formation (CPF). Peut-être avez-vous déjà entendu parler du Compte Personnel de Formation (CPF) sans vraiment savoir en quoi il consiste. Il fait  partie de vos droits même si de nombreuses zones d’ombres demeurent à son propos. Nous avons donc sélectionné les principales choses à retenir à son sujet autour de 10 questions essentielles. En effet, le CPF peut être très utile à tout moment de votre carrière professionnelle, si vous êtes en reconversion ou que vous souhaitez vous maintenir à niveau dans une société en plein changement. Vous pouvez l’utiliser pour un Bilan de Compétences ou une formation, ou pour vous aider dans votre démarche de VAE.

1-Qu’est-ce que le CPF ?

Le CPF est l’ensemble des droits à la formation que vous avez acquis au cours de votre carrière. C’est à dire les droits acquis depuis votre entrée dans la vie active et jusqu’à votre départ en retraite. Ces droits sont mobilisables tout au long de votre carrière. C’est vous qui choisissez comment les utiliser. Ils peuvent vous aider à rester compétitif sur le marché de l’emploi et vous maintenir à niveau. Vous pouvez également bénéficiez du CPF si vous êtes en pleine reconversion. Le CPF vous permet alors de  suivre certaines formations ou de passer une certification particulière. Toutes les options sont possibles, tant qu’elles sont éligibles au CPF. C’est vous qui choisissez quand et comment solder votre compte. Alors, profitez-en pour booster ou changer votre vie professionnelle !

2- Qui est concerné par le CPF ?

  • À partir de quel âge peut-on avoir un Compte Personnel de Formation ?

Le CPF concerne toutes les personnes âgées de 16 ans et plus. Il existe une exception  pour les jeunes âgés de 15 ans qui sont sous contrat d’apprentissage. Dans ce cas-là, ils bénéficient d’une dérogation spéciale.

  • Et jusqu’à quel âge a-t-on un Compte Personnel de Formation ?

Comme on l’a évoqué précédemment, le CPF est fermé automatiquement quand on fait valoir nos droits à la retraite. Si vous poursuivez une activité salariée ou de bénévolat après, vous continuez de cumuler des droits à la formation. Vous retrouverez ensuite ces compléments sur votre  Compte Personnel de Formation. Le CPF est clôturé de manière automatique lorsque vous atteignez 65 ans, que vous êtes en retraite et que vous ne reprennez pas d’activité. Cependant, si vous devenez retraité salarié passé cet âge, vous pouvez demander la réouverture de votre compte.

3- Et si je veux consulter mon Compte Personnel de Formation ?

Pour consulter vos droits à la formation, rendez-vous sur MonCompteFormation.gouv.fr. Vous aurez ainsi accès à votre espace personnel et sécurisé. Vous pourrez le consulter à loisir après vous être identifié. Vous connaîtrez ainsi le montant en euros qui est crédité sur votre CPF. Vous saurez également à quelles formations éligibles vous avez accès.

 

4- Comment est calculé mon Compte Personnel de Formation ?

Depuis le 1er janvier 2019, le CPF n’est plus calculé en heures mais en euros. Pour convertir les droits à la formation acquis avant cette date, et qui étaient exprimés en heures, il y a une nouvelle technique de calcul : on vous a crédité 15€ par heure cumulée pendant l’année 2019. Depuis le 1er janvier 2020, vos droits à la formation sont directement crédités en euros. Ils dépendent de votre activité dans l’année qui vient de s’écouler.

A ce jour, si vous n’avez jamais utilisé vos droits à la formation en étant salarié, vous bénéficiez d’un solde de 3 740€ sur votre CPF. Et vous pouvez utiliser ce montant  pour la formation éligible que vous souhaitez.

  • Pour les salariés :

Tous les salariés ayant au moins travailler la moitié de la durée légale de travail sont crédités de 500€. Avec un plafond est de 5 000€ par an.

Les travailleurs peu qualifiés bénéficient d’une majoration. Leur crédits s’élèvent à 800€ par an et leur plafond est de 8 000€.

Les collaborateurs travaillant 50% ou plus bénéficient des mêmes droits à la formation qu’une personne à temps plein. Cette équivalence permet une meilleure employabilité. Pour les salariés ayant un temps de travail inférieur à 50 % les droits à la formation sont proportionnel.

 

  • Les indépendants :

Les indépendants ont droit au CPF depuis le 1er janvier 2018. Ce sont les Fonds de l’Assurance Formation. Ils listent les formations éligibles en fonction de leur secteur d’activité. Pour en savoir plus : Prise en charge des formations des travailleurs indépendants – professionnels | service-public.fr.

 

  • La fonction publique :

Les agents de la fonction publique possèdent un Compte Personnel d’Activité. Ce compte comprend un Compte Personnel de Formation et un Compte d’Engagement Citoyen. Pour plus, d’informations, rendez-vous, ici : https://www.fonction-publique.gouv.fr/compte-personnel-de-formation-cpf.

 

  • Les demandeurs d’emploi :

Tous les demandeurs d’emploi possèdent un Compte Personnel de Formation depuis le 1er janvier 2015. Vous pouvez ainsi dépenser votre solde de droits à la formation sans avoir à demander la permission de Pôle Emploi.

 

5-Concrêtement je fais comment pour utiliser mon CPF ?

Les droits à la formation sont mobilisés à l’initiative du titulaire ou de son représentant légal. Pour cela, il faut se rendre sur MonCompteFormation.gouv.fr afin de convertir ses droits à la formation.

Ces droits à la formation sont personnels. Ils ne peuvent être utilisés que par vous. Vous ne pouvez pas les céder à une tierce personne, ni les utiliser pour des actions qui ne sont pas éligibles au CPF. Si vous faites une fausse déclaration ou que vous êtes dans l’incapacité à fournir les pièces justificatives demandées, vous vous verrez contraint de rembourser l’ensemble de la somme mobilisée. Ainsi, il impossible de financer le permis de conduire de votre fils/fille à l’aide de votre propre Compte Personnel de Formation. Pour connaître les formations éligibles au CPF, rendez vous sur MonCompteFormation.gouv.fr

  • Cas particulier pour les salariés :

Tout d’abord, il faut savoir qu’un salarié n’est pas obligé d’utiliser son CPF. Par ailleurs, si la formation intervient hors des heures de travail, le salarié n’a pas à demander d’autorisation à son employeur. Mais, il doit le faire si la formation se passe pendant les heures de travail (que ce soit dans sa totalité ou en partie).

Dans ce cas-là, la demande du salarié doit respecter des délais. Au minimum 60 jours avant le début d’une formation d’une durée inférieure à six mois. Pour une formation d’une durée de six mois ou plus le délai est au minimum 120 jours . À compter de la réception de la demande, l’employeur dispose d’un délai de 30 jours calendaires pour notifier sa réponse au salarié. L’absence de réponse de l’employeur dans ce délai vaut acceptation de la demande.

Par ailleurs, le salarié et l’employeur peuvent conclure un accord. Un accord collectif, par exemple, peut permettre au salarié de bénéficier de contributions au CPF plus favorables que ce que prévoit la loi. L’employeur peut également alimenter directement les droits à la formation d’un salarié. Il utilise alors la Caisse de Dépôt et de Consignation.

 6-Quelles sont les formations éligibles au CPF ?

  • Une certification reconnue par l’État ;
  • Une Validation des Acquis de l’Expérience ;
  • Le Bilan de Compétences (voir nos offres de formation éligibles aux CPF pour améliorer ou changer votre vie professionnelle) Bilan de Compétences avec Blooming Stone;
  • Formation à la création ou à la reprise d’entreprise ;
  • La préparation au passage du Code de la route ou du Permis de Conduire.

La formation peut également être suivie à l’étranger.

 

7-Que faire si le montant de mon CPF ne permet pas de payer ma formation ?

Si la formation que vous visez n’est pas intégralement couverte par vos droits à la formation, vous pouvez souscrire à un abondement. L’abondement est une aide financière complémentaire pouvant dépasser les plafonds déjà évoqués. Cet abondement peut être réalisé par  l’entreprise, Pôle Emploi, la région… Sinon, le salarié peut lui-même financer le reste à charge en utilisant sa carte bancaire.

8-Le CPF quand on change de situation professionnelle ?

Le CPF est attaché à vous directement, c’est-à-dire à votre personne. Il ne tient donc pas compte de votre contrat de travail ou de votre situation professionnelle. Vos droits à la formation vous suivent tout au long de votre carrière. Vous pouvez en disposer à n’importe quel moment, quel que soit votre parcours ou vos choix de carrière.

9-Qui finance le CPF ?

Il y a différents intervenants :

  1. Depuis la fin de l’année 2019, les contributions financières des employeurs sont reçues par la Caisse de Dépôt et Consignation. Cet organisme se charge ensuite de les redistribuer sous forme de solde de droits à la formation aux salariés. Ces contributions consistent le principal apport à vos droits de formation.
  2. Par divers dispositifs, Pôle Emploi peut contribuer à votre Compte Personnel de Formation. Il peut également vous aider en cas d’insuffisance de votre solde par rapport à une formation que vous souhaitez suivre. Toutefois, vous devrez convaincre votre conseiller de votre démarche.
  3. L’État ou la région peuvent également participer. Soit parce que vous êtes en-dehors des voies professionnelles traditionnelles, soit si vous visez une formation ou une certification spécifique. Toutefois, il faudra là aussi justifier votre choix.

 

10- Les 3 points clés pour choisir et s’inscrire à une formation éligible au CPF ?

1- S’inscrire :

Il vous suffit de vous munir de votre numéro de sécurité sociale et de votre mot de passe, et de vous connecter sur le site MonCompteFormation.gouv.fr.

L’offre et le choix sont importants sur le site, il n’est pas toujours simple de s’y retrouver. Le mieux est donc de demander à l’organisme qui vous intéresse qu’il vous communique le lien permettant votre inscription.

2- Vérifier les agréments de l’organisme qui va effectuer votre bilan de compétences :

Au-delà du contenu du programme de formation proposé par l’organisme, il vous faut vérifier si cette formation va réellement vous plaire. Il est utilse de regarder en détail son contenu, mais aussi vérifier son agrément Qualiopi!

En effet, les organismes de formation qui offrent des formations sur la plateforme MonCompteFormation.gouv.fr sont des organismes qui sont contrôlés par l‘état. Ils doivent donc remplir des exigences précises en termes de qualité. Ces organismes sont régulièrement audités. Il faut en effet garantir que, si à un moment donné, elles ont respecté une charte de qualité, c’est bien toujours le cas aujourd’hui.

Jusqu’à présent ces organismes habilités avaient le label « Datadock ». A compter du 1er Janvier prochain, en 2022, les organismes devront être labélisés « Qualiopi ».

Donc, pensez à bien vérifier en allant sur le site de l’organisme de formation qui vous intéresse, que cet organisme a le bon label « Datadock » ou « Qualiopi ». En effet, dans cette période de changement de règlementation, vous pouvez avoir des organismes qui ne respectent aucune de ces deux obligations !

3- Quel intérêt avez-vous à vérifier que l’organisme de formation que vous envisagez est labellisé Qualiopi ?

Le label Qualiopi garantit que votre interlocuteur :

-respecte un process,  vous laisse le temps de réfléchir ou même de changer d’avis. Que c’est quelqu’un qui va chercher à ce que le programme vous soit réellement adapté

-réalise une veille technologique et documentaire. Qu’il actualise les informations et la pédagogie utilisés

-est sensibilisé à tous les enjeux du handicap et aux différents handicaps possibles. Il peut répondre aux attentes sur ce sujet ou a identifié dans ses partenaires ceux qui étaient capables de l’accompagner pour adapter sn offre

-tient compte des appréciations formulées par les stagiaires. Il modifie éventuellement son programme. Les taux de réussite et de satisfaction sont réellement et régulièrement publiés sur le site de l’organisme.

 

4– Ne pas trop tarder à faire les démarches :

Il existe en France plus de 100 000 prestataires de formation disposant d’un numéro de déclaration d’activité.

Un peu plus de la moitié seulement, soit 55 000 organismes sont référencés sur Datadock et donc accessible avec votre CPF.

Mais ces organismes doivent tous passer la nouvelle certification Qualiopi avant le 1er janvier 2022, pour avoir le droit de rester sur la plateforme CPF.

Les chiffres au 15 juin 2021, étaient de 20 000 organismes certifiés ou en cours de certification Qualiopi planifiée avant cette échéance.

C’est compliqué et consommateur de temps de se lancer dans la démarche Qualiopi. Même si de plus en plus d’organisme s’y engagent, au 1er janvier prochain, l’offre sera beaucoup plus réduite qu’elle ne l’est aujourd’hui ! Et les organismes non certifiés Qualiopi n’auront plus le droit d’être sur la plateforme…

Conclusion

N’attendez pas ! Si une formation, une démarche de VAE, un bilan de compétences vous intéresse, ne tardez pas à vous renseigner et à entamer les démarches. Au 1er janvier, nous risquons d’assister à une saturation des disponibilités des organismes accrédités !

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *